Mes débuts en photographie

Je me souviens de ma première séance photo préparée. J’avais 13 ans, mon frère et moi avions apprêté nos modèles(un bichon et un siamois habillés avec les vêtements de mes poupées), nous avons utilisé le jardin comme scène et un appareil photo jetable comme matériel.

Photo à venir

Je me souviens également des photos de voyage scolaire dès la primaire, toujours avec un appareil photo jetable.

Photo à venir

Après il y a eu les photos de groupes de copains et de copines au collège: séance maquillage et déguisement pour les filles, photo volée d’un nouveau petit couple, photo de l’amoureux qu’on aime en secret et que l’on cache sous son oreiller, photo de vacances, de sorties…

Photo à venir

Mon premier vrai appareil photo, je l’ai reçu lors de ma communion: un compact CANON PRIMA argentique. Je me vois encore découvrir ce magnifique cadeau pour lequel toute ma famille s’était cotisé. A partir de ce moment là, j’ai toujours eu un appareil photo lors de mes sorties, il me servait essentiellement à immortaliser les bons moments passés avec la famille ou les amis. C’était ma mémoire « photographique », je ne cherchais pas à composer, je déclenchais pensant rendre le moment tel qu’il l’était…

Photo à venir

Le déclic photographique, ce fût à mon mariage de princesse, je voulais que tout soit parfait, et cela passait par des clichés de professionnel. J’ai juste participé en guidant quelques poses, inspirées par mes recherches.

Puis lors de ma grossesse et la naissance de mon premier bébé, j’ai aussi fait appel à un professionnel pour « capter » la beauté qui émanait du moment et que je n’arrivais pas à rendre dans mes clichés numériques.

Photo à venir

Pendant les premiers mois de ma fille, j’ai beaucoup déclenché, mais cela ressemblait beaucoup à LA même fille, LA même pose, LE même arrière plan…C’était juste un défilé de mode, une présentation de sa garde robe!!! Quelle déception…

Photo à venir

Dès ses premiers pas, il y avait forcément un autre fond, une autre pose mais beaucoup plus de photographies floues ou ratées. Je n’arrivais toujours pas à transmettre l’émotion que je ressentais ou l’originalité de la scène.

Photo à venir

Heureusement, j’ai tenu à pratiquer la pédagogie Montessori à la maison et cela m’a sauvée! J’ai commencé à cadrer les objets, les gestes plutôt que le visage, la satisfaction de l’autonomie plutôt que le sourire forcé de la passivité. J’ai obtenu quelques photos dont la composition me plaisait mais comme c’étaient souvent des clichés réalisés en intérieur, ils étaient fades et sombres, sans vie en quelque sorte.

Photo à venir

Ce n’est qu’à la naissance de mon deuxième bébé que je me suis plongée dans mon manuel d’appareil photo compact, que j’ai acheté quelques livres et survolé des articles sur le net. Cela fait donc 8 mois que j’étudie la photographie et que je commence à apprécier certains de mes clichés.

J’espère que mon univers vous plaira. Bonne visite!

Lallie

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>