Projet 365: en 2014, je t’encadre! Troisième semaine de janvier.

janvier15

Je commence tout doucement le sevrage de mon bébé(l’emploi de ce terme montre bien que je ne suis pas totalement prête…), il accepte de boire un peu au biberon mais cela ne l’empêche pas de venir réclamer des tétées.

Pourtant il est assez grand pour commencer les « bêtises », mot que nous employons mais de manière positive pour qu’elle soit réparée. En effet, certains considèrent que renverser le biberon sur le sol est une bêtise et que crier sur l’enfant, le punir ou lui dire que c’est « vilain » ou « méchant » clôt l’incident (je vous conseille fortement l’ouvrage Trouver les mots justes avec ses enfants).
Ici, nous considérons que renverser le biberon sur le sol est « une bêtise » à première vue, que le moment choisi, le contenant et le contenu ne sont pas adéquat pour nous parents, mais qu’il n’y a rien de grave, juste une nouvelle découverte de l’environnement:

1) l’enfant va réparer cela (vous voyez l’éponge sur la photo), qu’il sera valorisé pour sa réparation(eh oui, nous évoluons dans la vie grâce aux tâtonnements et essais-erreurs!) et non diminué dans son amour propre et la confiance en lui par le jugement hâtif de la « bêtise »(qui peut être une maladresse, une expérience, mais rarement une provocation!).

2) nous, l’adulte, allons lui proposer-  dans ce moment que son corps et sa tête en développement ont choisi(période sensible comme l’appelle Maria Montessori)- un matériel adapté et le ranger à portée de main. S’il renverse, c’est qu’il teste les versés, le lait qui sort du biberon peut être remplacé par de l’eau(moins salissant), le lieu peut être le bain(mais la flaque ou trace de liquide sortie ne sera pas visible) ou le salon recouvert d’un grand morceau de lino sur lequel l’enfant verra la flaque et pourra réparer en épongeant.

janvier16

Ma fille aime beaucoup les activités calmes(ou nous pouvons dire les activités qui l’absorbent- comme décrit dans le livre l’esprit absorbant de l’enfant de M.Montessori).

La mosaïque lui permet d’exercer la pince pouce-index en prévision de l’écriture. Cette boîte de 4 modèles est à disposition, elle va la chercher quand elle en ressent l’envie(la motivation). Ce qui m’étonne c’est qu’elle ne choisit pas quelle couleur elle veut mais dit plutôt « moi je veux faire les 5 ». Cela correspond certainement à une période sensible puisqu’elle souhaite actuellement chanter « 1.2.3 allons dans les bois ».

 

janvier17

A contrario, mon fils est en pleine découverte des pouvoirs de son corps et il grimpe partout! Que ce soit sur le canapé, le lit, le bureau de sa sœur, leur table, une chaise ou encore ces colis à peine réceptionnés. Et comme grimper ne lui suffit pas, il se dresse fièrement debout avec son regard de vainqueur(et non un regard narquois ou provocateur, tout est question de point de vue et de regard sur l’enfant!).

Mon rôle de maman est de veiller à sa sécurité mais aussi de l’accompagner dans sa psychomotricité. A moi de lui créer une aire sécurisée avec des coussins sur le sol et des obstacles à enjamber.

 

janvier18bjanvier18c

Le tri de mes placards a permis une activité sensorielle(toucher les graines à germer périmées et humer l’odeur du thé parfumé qui sent bon mais que je n’aime pas boire) puis une activité de vie pratique – les versés- pour la plus grande. Là encore, les enfants ont réussi à me surprendre par leur curiosité: le petit a remarqué un personnage dessiné sur le plateau et qui était caché sous les graines!

 

janvier19janvier19b

Encore une différence entre mes enfants: le casse-cou fonceur qui n’a peur de rien ni des bosses et la réservée sensible qui a un petit cœur et des bobos. Bien entendu je ne les enferme pas dans ces clichés, j’observe juste leur différence.

janvier20

Je n’ai pu m’empêcher de saisir cet instant de petite maman: miss donne pour la première fois la cuillère à son frère. C’est un événement très rare car je n’encourage pas le fait qu’elle doive s’occuper de lui, elle est une enfant à part entière et non une seconde maman. D’ailleurs, sa coiffure en témoigne, elle a eu l’attention particulière de sa mamie ce jour-là.

 

janvier21

« Il marche! » Nous nous étonnons encore à voix haute un mois après!

Quant à lui, il trouve toute sorte d’objets pour s’encombrer les mains et les pieds et corser l’histoire!

 

2 thoughts on “Projet 365: en 2014, je t’encadre! Troisième semaine de janvier.

  1. J’adore toujours autant !

    • Lallie

      Merci beaucoup!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>