Micro-crèche ou le pesticide de nos enfants

Micro-crèche ou le pesticide de nos enfants

microcrèche pesticide

Tout comme les plantes, l’enfant a besoin d’espace et de bienveillance pour s’épanouir !

 

Après deux mois de déconvenue, je décide de retirer mon enfant de sa micro-crèche. Il y retournera encore le temps du préavis (2 mois).

En décembre j’ai appris que sa garderie changeait de statut au 1er janvier, soit j’avais un mois pour me retourner avant de signer le nouveau contrat… Autrement dit, vu le peu de places disponibles pour les enfants en crèche, nous sommes déjà otage des magouilles financières.

J’avais choisi en septembre de déposer mon fils en garderie 2 matinées pour le sociabiliser auprès de ses pairs et lui offrir un espace de jeux différent.

Mais voilà qu’en devenant micro-crèche, la garderie ferme la salle de lecture-comptines et la salle de psychomotricité, tout cela en réduisant l’espace vie(tal) de la salle principale par l’ajout d’un coin repas et d’un parc bébé. Je suis choquée: dix enfants tournent en rond dans une cage (qui n’est dorée que pour le gérant) soit disant pour une question de visibilité et de surveillance du groupe d’enfants.

enfant parqué

L’enfant parqué et ses apprentissages cognitifs…ou la caricature d’une micro-crèche.

(Je précise que ce tapis a été retrouvé au fond d’un tiroir pile poil avant un petit voyage, il a occupé ma fille grâce à l’attrait de la nouveauté, mais si vous observez bien, elle l’a abordé par une approche sensorielle et pratique (de type Montessori: la pince au crayon et le tracé de ses pieds/mains) et non avec une approche intellectuelle (elle ne s’est pas intéressée au cadre et à l’imagier). Tout cela pour dire que l’enfant a un besoin vital de bouger, même dans peu d’espace.

Pour en revenir à la micro-crèche de mon fils, il n’ y a pas d’accès extérieur, les petits cobayes ne voient que quatre murs du matin au soir, de 2 mois à 6 ans si vous le souhaitez, et tout cela avec l’accord du pédiatre de la PMI qui fournit les agréments, la loi étant 3 mètres carrés par enfant !!! Qui est gagnant selon vous ?

Par expérience, ma fille avait besoin de se créer de petits coins de repli pour se mettre à distance des autres enfants lors de ses débuts de sociabilisation afin d’observer et elle a fonctionné encore de cette manière sa première année d’école. Actuellement, le réaménagement de la nouvelle crèche impose aux enfants d’être les uns sur les autres sans possibilité de repli stratégique ! Sans parler du besoin vital d’espace et de déplacements, qui va forcément se répercuter en micro-mouvements sur les autres enfants:plus de gestes violents (pousser, taper) seront nécessaire pour se réserver territoire et espace vital !

cage prison

Même mon mari, qui n’est pas professionnel de la petite enfance, voit bien le souci et me comprend puisqu’il me déride avec sa comparaison: « Les huiles de moteur sont légalement autorisées dans les huiles alimentaires, ce n’est pas pour cela que c’est bon pour la santé et le bien être ! »

Effectivement, de la même manière, l’OMS a longtemps autorisé le bisphénol A cancérigène malgré les preuves mises devant leurs yeux…magouilles financières toujours…

En tant que pédagogue, je choisis donc d’inscrire mon fils pour ses 2 ans(et 3 mois) à l’école maternelle, car en comparaison à une crèche rétrécie et fermée, l’école sera finalement un meilleur choix pour qu’il puisse se sociabiliser, se dépenser et développer sa communication. Dans son école maternelle, chaque matinée, ma fille a 15 minutes de récréation dehors et 45 minutes dans une salle de psychomotricité sur les 3 heures !

J’entends beaucoup de critiques sur l’école à 2 ans pour les enfants mais ces mêmes personnes comparent-ils cela aux structures micro-crèches ? L’état veut supprimer l’école maternelle (gratuite) et créer des « jardins d’éveil »(payants) pour le bien être des enfants ou pour les « sousous dans la popoche » ?

voir rouge

 Entre le respect et l’épanouissement de l’enfant (Montessori, école adaptée en petits effectifs) OU l’apparence d’un soupçon d’intérêt pour le bien être des bambins (Micro-crèche): mon choix est fait !

 

 

2 thoughts on “Micro-crèche ou le pesticide de nos enfants

  1. willow

    A lire ceci, je me représente bien des animaux dans un zoo ou dans un cirque !!! Excuse la comparaison, mais pour ma part c’est ce que je ressent….et je suis triste… Au moin s ton ptit loup tu as pu le soustraire…;les grands loups…non…. Vive l’ecole de la nature ! mais bon faut pas bosser quoi !!!!!

    • Lallie

      Non tu as raison, d’ailleurs longtemps l’enfant n’a été vu que comme un animal à domestiquer ou un adulte miniature à enrôler…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>