thème 8 héros de fiction

Photo-thérapie: thème 8

Photo-thérapie: thème 8 un personnage de fiction

Comme à chaque projet, cliquez sur le titre pour atterrir chez Plume et Zoom!

 

Pour ce thème, je pensais parler tout d’abord de Princesse Sarah, héroïne de dessin animé, lui-même adapté d’un roman de Frances Hodgson Burnett. Cette princesse là, malgré les humiliations et les méchancetés restait d’une gentillesse incroyable! Mais bon, je ne peux pas prendre ce personnage de fiction comme référence, je suis certes gentille mais assez rebelle et impulsive pour préférer, à sa place, quitter le pensionnat et mourir de faim.
Par contre, une autre Sarah m’est venue à l’esprit, une Sarah statique certes mais qui m’a toujours insufflé de bonnes énergies. C’est Sarah Kay. Alors oui Sarah Kay, c’est le nom de l’illustratrice mais petites, ma cousine et moi cherchions des dessins « Sarah Kay » aux brocantes, alors « on disait » que les personnages de fiction « ils s’appellent Sarah Kay », d’accord?

Il y a donc divers personnages sans nom ( « mais on a dit qu’on les appelaient Sarah Kay euuuh!!! ») avec un look pattes d’éph – liberty- champêtre. Ils évoluent le plus souvent dans le jardin ou la maison et il y a très souvent un animal en présence et des peluches/poupées.

thème 8 héros de fiction

Alors comme ce personnage à la fenêtre, je suis une grande rêveuse et j’ai longtemps attendu mon prince charmant…

Comme les personnages à l’arrière plan, je me ressource auprès des animaux et de la nature…

Comme ces personnages, J’ai eu ma période pattes d’éph, ventre à l’air et cheveux longs…

Enfin, je pense que ces illustrations m’ont aidée à apprécier ces petits riens que nous offre la vie.

Je vous montre ma Sarah kay du moment?

sarah kay thème 8

Au naturel: la rêveuse à la fenêtre.

thème 8 2

version contrastée pour un effet illustré…statique: la rêveuse et son monde en suspens.

thème8b

et retour à la version nature avec la touche de fantaisie liée à l’enfance: la rêveuse malicieuse.

 

NB: Cette Sarah Kay d’un jour a pu exister cette semaine là, grâce à l’incroyable persévérance de la princesse, qui avait décidé non seulement de choisir un chapeau différent chaque jour pour les montrer à sa maîtresse (la pauvre!), mais aussi de porter son bob de bébé taille 18 mois retrouvé dans un tiroir…(oui je sais, je suis en retard dans le rangement du linge!)