2 retouches guide chat roux

Des yeux de chat… magie de la retouche.

Un petit tutoriel de retouche sous Gimp, cela vous tente?

J’adore mes chats certes, mais j’adore tous les chats depuis toujours.

Petite, je voulais être reporter animalier pour observer les lions, panthères, puma ou lynx… Je m’imaginais volontiers être dompteuse de tigre, mais pas dans le sens négatif de soumettre l’animal sauvage, juste que je rêvais d’approcher au plus près et au quotidien ces félins.

Aujourd’hui je boycotte les cirques et zoos. Je privilégie les réserves naturelles pour rencontrer des animaux ou les documentaires animaliers pour les laisser là où ils sont le mieux: dans leur élément naturel.

Mais je dévie royalement du sujet dis donc!

Revenons aux yeux des chats… je m’y perds à chaque regard, il y a l’âme du monde dans ces êtres magiques, les penser anges gardiens comme dans « L’empire des anges » de Werber me convient tout à fait.

Mais voilà…il y a une grosse déception à chaque fois que je les photographie: sur les clichés, je ne retrouve pas le pétillant de leurs yeux ! Disparues la couleur et la profondeur du regard…

Alors exceptionnellement, pour mettre en valeur le portrait de l’un de mes chats, je vais retoucher la zone des yeux. J’ai découvert deux méthodes sous GIMP et je vous les présente si cela vous intéresse.

Je ne suis pas pro, c’est de la bidouille débrouille, et si cela peut dépanner des novices occasionnellement, pour l’amour des leurs alors c’est Noël avant l’heure !

Je n’ai pas encore touché à la prunelle de mes yeux (entendre par là les deux héritiers du Royaume et leurs yeux) mais j’ai volontiers testé sur une jeune fille aux yeux bleus…

Mais bon, le souci avec les humains, c’est qu’ensuite on veut retoucher les cernes, le grain de peau, les dents…

avril s1 112 retouche yeux et dentsb_1
                                                                  Retouche des yeux avec la méthode 1 sous GIMP.

Tandis qu’avec les chats, vous touchez aux yeux et puis c’est tout, non ?

Après le blabla, voici les deux méthodes testées, n’hésitez pas si vous en connaissez d’autres. Avant de les appliquer, pensez à contraster vos photos, à leur rendre une luminosité suffisante par la balance des blancs ou autre. Cette retouche générale peut alors ternir la couleur du regard. C’est à cela que servent ces deux méthodes: éclaircir et recolorer les yeux uniquement. Vous dosez comme vous le voulez, vous êtes seul juge mais ce qui est léger est discret et paraîtra donc plus naturel… A vous de voir !

Méthode 1: elle consiste à éclaircir et colorer les yeux.

-Ouvrir la photo sous Gimp.

Éclaircir:

m1ab-Choisir l’outil assombrir/éclaircir (goutte noire)
-Choisir une brosse douce (contour estompé) et de la taille de la largeur de l’iris.
-Sélectionner opacité 10 pour y aller progressivement ainsi que les cases « éclaircir » et « demi-teintes ».
-Mettre votre souris sur la photo, choisissez un des yeux et contournez la pupille de gauche à droite en formant un « u » autour. Vous pouvez passer plusieurs fois (3 à 7 passages par exemple) sur l’iris mais comptez bien car il faudra appliquer le même nombre de passage au deuxième œil !

Recolorer:

m1cd-Créer un nouveau calque.
-Choisir un pinceau avec brosse souple de même taille que l’iris (2,3 par exemple) pour peindre les yeux.
-Choisir une couleur saturée fluo pour bien observer une différence à l’application, comme avec la peinture sur les murs de votre maison, la couleur s’atténuera ensuite (vous diminuerez au final l’opacité du calque).
-Peindre depuis ce nouveau calque de l’extérieur vers l’intérieur de l’œil .
-Égaliser avec l’outil barbouillage (le doigt) pour qu’il n’y ait pas d’espace sans couleur.
-Diminuer l’opacité (par exemple 2 à 20%).
-Cliquer sur la case « œil » pour masquer le calque et apercevoir le changement.

Méthode 2: elle consiste à augmenter la netteté et intensifier la couleur des yeux.

-Ouvrir la photo sous Gimp.

Augmenter la netteté:

m2ac1)
-Sélectionner les yeux à l’aide du lasso, un par un en cliquant sur « majuscule » ( shift) avant d’entourer le deuxième œil, cela l’additionnera.
-Clic droit, édition « copier » pour copier la sélection des yeux.
-Clic droit, édition « coller comme nouveau calque ».
-Supprimer la sélection des yeux de l’image de base.
-Sélectionner le nouveau calque en cliquant dessus.
-Replacer ce nouveau claque des yeux à la bonne place, pour cela, diminuez l’opacité du calque des yeux à 50%( Je vous l’ai dit, c’est du bidouillage, il doit y avoir une touche pour que les yeux ne bougent pas, mais je ne sais pas pour l’instant).
-Quand tout est aligné, on remet 100% d’opacité.

2)
-Zoomez sur un œil.
-Choisir dans le menu Filtres > Amélioration > renforcer la netteté à appliquer sur le nouveau calque des yeux.
-Choisir vos paramètres en vous basant sur l’image qui change à l’aperçu. Diminuez jusqu’à ce que vos paramètres ne changent plus exagérément la couleur. Cela doit être léger.

 

m2de

3)
-Sélectionner le calque yeux puis clic droit « ajouter un masque de calque ». Cela ajoute un calque noir à côté du calque créé (la sélection des yeux) pour n’appliquer qu’à cette partie de l’image.
-Choisir dans la fenêtre qui s’ouvre « sélection » puis dans option des outils le pinceau blanc et brosse 50%.
-Sélectionner le calque noir en cliquant dessus et éclaircir en passant sur l’iris et la pupille seulement. Cela révélera et aiguisera le regard.

4)
-Si vous « dépassez », changez la couleur du pinceau en noir et « effacez » en repassant sur la zone débordée.
-C’est léger comme éclaircissement mais vous pouvez observer la différence en masquant le calque des yeux (clic sur l’icône œil).
-Nuancer l’effet en réduisant l’opacité du calque au final.
(pour ce chat roux j’ai choisi opacité à 76 %)

Intensifier la couleur:

m2fg5)
– L’idée c’est de changer uniquement la couleur des yeux (et non les poils sélectionnés avec lors de la première sélection grossière).
– Dupliquer le calque (et non l’image initiale) avec un clic droit pour ne pas devoir tout recommencer en cas d’erreur, c’est une sécurité de plus (vous pouvez aussi aller dans l’historique pour revenir en arrière).
– Nous allons ouvrir la balance des couleurs mais sur le masque de calque, gimp refuse d’exécuter. J’ai donc « appliqué le masque de calque » sur le duplicata avec un clic droit. Il me reste juste mon œil détouré, cela tombe bien, c’est juste sur lui que je souhaite appliquer la modification de teinte.
6)
-Dans le menu « couleurs »- balance des couleurs, une fenêtre s’ouvre.
– Cocher « préserver la luminosité » et « aperçu » puis jouez avec les niveaux de couleur pour révéler la ou les teintes souhaitées. Pour mon chat roux, il a les yeux dorés vert…je peux ajouter du vert et du jaune par exemple, ou du rouge et du jaune… il faut tester…
– Pour un rendu plus naturel, on joue encore avec l’opacité de ce dernier calque, et l’on retourne voir l’image de base en masquant les calques pour trouver un équilibre dans cette retouche.

Le bilan en image !

Voici donc trois photos identiques si ce n’est la retouche des yeux (cliquez pour agrandir) :

2 retouches guide chat rouxMéthode 1                                                 Image d’origine                                    Méthode 2

Quelle méthode préférez vous?

mai1

 

La méthode 1 unifie le regard en lissant l’iris et donne un côté plus éclatant de l’œil, cela le fait ressortir discrètement….

 

sauf si l’on abuse à l’étape de la couleur comme dans mon premier essai avec la sœur du matou roux.

 

 

La méthode 2 valorise les détails de l’iris mais l’on se rend vite compte que les yeux sont retouchés si l’on abuse. Cependant, je trouve que cela rend plus hommage à la profondeur du regard… je reconnais plus mon chat !

A choisir au cas par cas…

N’hésitez pas à partager vos essais dans les commentaires.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>